Comprendre les comportements des élèves aux comportements atypiques pour plus de sérénité en classe

Démuni·e, dépassé·e, irrité·e par cet·te élève au comportement atypique…

Vous êtes un·e professionnel·le de l’enseignement secondaire ou supérieur : professeur·e, CPE, infirmier·e scolaire…

 Vous ne savez pas quelle attitude adopter ou comment agir avec un·e élève qui ne réagit pas comme les autres face à vos consignes, vos explications, ou l’organisation et la planification de son travail.

Vous sentez cet·te élève parfois un peu perdu·e, en difficulté pour s’intégrer dans un groupe de travail, souvent à l’écart de la classe, peu attentif·ve à certains moments du cours, dans une attitude qui vous semble passive…un·e élève qui rendrait des travaux un peu brouillons, pas forcément organisés, avec, parfois, des hors sujets surprenants.

Vous êtes irrité·e par cet·te élève qui peut vous renvoyer une attitude hautaine même lorsque vous lui expliquez plusieurs fois les consignes au lieu de continuer votre cours pour tou·te·s les autres élèves, et que ces consignes ne sont toujours pas comprises même au bout de plusieurs mois. Vous vous sentez personnellement attaqué·e par son attitude vis-à-vis de vous…

Vous commencez à perdre patience et vous vous sentez démuni·e pour soutenir le parcours scolaire de cet·te élève. Vous souhaitez lui donner les clefs de la réussite et pourtant, cela ne prend pas avec elle·lui.

Vous êtes déstabilisé·e et vous aimeriez savoir comment réussir à lui faire apprendre et comprendre comme les autres les fondamentaux de votre discipline, l’enchainement des consignes ou les basiques de l’organisation et de la planification du travail, comment être plus attentif·ve en cours, comment prendre la parole sans être irrespectueux·se …

Trouver des solutions pratiques pour retrouver de la sérénité dans la classe et soutenir la réussite scolaire de tou·te·s, c’est possible…

Vous vous demandez effectivement si ces problèmes peuvent être résolus avec cet·te élève, pour que vous soyez plus serein·e lors de votre prochaine intervention ?

Nous avons rencontré un professeur de bureautique qui ne comprenait pas l’attitude inhabituelle d’un élève autiste.

Il a pu comprendre en ayant les clefs et ainsi sereinement enseigner son programme sans être dérangé pendant son cours.

Nous avons accompagné une professeure principale régulièrement interpellée par l’insolence et le manque de respect d’un élève vis-à-vis de ses autres professeur·e·s.

Elle a pu trouver les mots et adopter une attitude qui a permis aux unVe·s et aux autres de mieux s’adapter et de mieux communiquer entre elles·eux. Avec une réussite scolaire à la clef.

Retrouver la sérénité dans votre classe face à cet·te élève dont vous n’arriviez pas à comprendre l’attitude et les comportements parfois surprenants, c’est possible. Comprendre le fonctionnement d’un·e élève autiste pour le soutenir dans sa scolarité et lui permettre de réussir, c’est possible aussi.

Professeur et autiste

En traversant ces situations, nous avons trouvé des solutions pratiques et applicables, porteuses de sens pour chacun…

Mère et fille, nous avons traversé ensemble les étapes de la scolarité dans le secondaire et le supérieur, avec des équipes enseignantes et administratives qui n’arrivaient pas toujours à comprendre l’attitude et les comportements de Mathilde diagnostiquée autiste asperger en 2019.

Nos demandes d’aménagement pendant les cours n’étaient pas entendues car le fonctionnement même et les particularités des personnes ayant des troubles du spectre autistique n’étaient pas reconnus.

  • En expliquant aux un.e.s et aux autres le fonctionnement neurologique de la personne autiste et les particularités induites ;
  • en expliquant les difficultés des fonctions exécutives inhérentes à ce handicap ;
  • en illustrant concrètement les conséquences de l’hyper sensibilité des personnes autistes ;
  • en expliquant simplement les conséquences du déficit la théorie de lesprit des autistes ;
  • et surtout en illustrant de cas pratiques,
  • en amenant des conseils simples et applicables que nous avons reçus de nos collègues canadiens spécialisés sur l’autisme adans l’enseignement, nous avons pu améliorer l’aide fournie à Mathilde dans sa scolarité et la gestion de ses relations avec le corps enseignant et ses camarades. Permettant à chacun.e, de fait, d’être plus serein et tranquille dans la relation et la différence.
Myriam et Mathilde Retroaction Grenoble

Myriam Lucas-Veyrunes et Mathilde Lucas-Binachon, Retroaction

Une sensibilisation à l’autisme, au TDAH et au haut potentiel en milieu scolaire, ludique, simple et efficace car tirée du vécu des personnes concernées

Depuis nous avons décidé de rendre accessible et de faire comprendre par l’expérience ce qui est difficilement compréhensible pour tout à chacun.

Nous intervenons à deux sur cette prestation de sensibilisation aux troubles du spectre autistique, aux troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) et au haut potentiel en milieu scolaire qui a été pensée pour vous : un brin théorique, un brin pratique, pour que vous puissiez comprendre et éprouver ce que ces élèves vivent dans leur scolarité.

Nous avons imaginé une manière ludique, simple et efficace d’éprouver ce que peut vivre et ressentir ces élèves dans le groupe classe ou au sein de l’établissement scolaire.

Déroulé de l’intervention de cette sensibilisation en milieu scolaire

Un premier rendez-vous d’une heure en amont de l’intervention

Nous prenons rendez-vous en amont avec la·le professeur·e ou les professionnel·le·s intéressé·e·s, la·le référent·e handicap de l’établissement scolaire ou de l’université pour faire connaissance et échanger sur la problématique rencontrée ou le type d’intervention souhaitée.

Nous réglons avec vous les conditions pratiques et matériels nécessaires pour l’intervention (espace et matériel à disposition, horaires souhaitées, type de public attendu)

Une intervention d’une heure pour cette sensibilisation

Nous proposons une intervention d’une heure maximum pour une première sensibilisation. Vous découvrirez ce qu’est la neurodiversité et ses conséquences sous une forme interactive et ludique avec quelques capsules théoriques.

Vous allez ainsi comprendre ce fonctionnement atypique, et pouvoir envisager des solutions pratiques à vos difficultés. Vous pourrez peut-être faire tomber certains de vos préjugés et ceux de l’entourage.

Vous verrez comment mieux vous y prendre pour travailler et interagir plus sereinement avec ces personnes atypiques. Vous comprendrez mieux les attitudes et les comportements des élèves avec des troubles du spectre autistique, ceux avec des troubles déficitaires de l’attention ou encore des élèves au haut potentiel pour vous sentir plus à l’aise vis à vis d’elles.eux

Offert : un autre rendez-vous après l’intervention

Vous aurez pu tester les premiers conseils pratiques que nous vous aurons transmis pendant l’intervention de sensibilisation. Nous pourrons reprendre ensemble les questions nouvelles que vous vous posez et approfondir votre compréhension.

Vous aurez un début de plan concret et précis d’actions pour mieux interagir avec les élèves autistes asperger et étayer le groupe classe dans ce sens.

Ce qui va changer pour vous

Vous venez d’assister à cette sensibilisation

  • Vous pourrez commencer à mettre en place des solutions pratiques pour améliorer les conditions de fonctionnement de la classe.
  • Vous pourrez devenir la personne qui connait et peut conseiller à son tour ses collègues sur ce qu’il y a à comprendre de ce fonctionnement neurologique atypique, et des solutions à apporter concrètement pour mieux interagir et intégrer l’élève autiste dans la classe.
  • Pour que vous puissiez retrouver la sérénité dans votre enseignement.
  • Pour que les aménagements et les solutions apportés à ces élèves atypiques pour vous, puissent aussi bénéficier à la classe entière.

Tarif pour cette intervention de sensibilisation

Pour en savoir plus sur les tarifs de cette intervention de sensibilisation, nous contacter à contact@retroaction.eu

À vous de vous engager maintenant et d’élargir votre regard sur le monde…

Option 1

Vous pouvez décider de ne pas vous ouvrir à cet univers, déroutant et riche d’enseignements de ces élèves au fonctionnement neurologique différent

Option 2

Vous pouvez choisir d’investir dans ce temps de sensibilisation et être ensuite un·e précurseur·e que vos collègues viendront consulter pour des conseils sur les actions pratiques à mettre en œuvre dans la classe afin de dépasser des situations de blocage trop longtemps laissées sans réponses par simple méconnaissance…

F : Une heure de sensibilisation, ce n’est pas trop peu pour comprendre et repartir avec des cas pratiques ?
  • L’objectif de cette sensibilisation est de mettre le groupe en situation d’expérimentation et de donner aussi quelques grands axes de compréhension des personnes atypiques.
  • Nos interventions utilisent des visuels qui permettent d’entrer dans cet univers plus facilement.
  • Nous nous retrouvons pour un autre rendez-vous quelques temps après notre intervention, pour aller plus loin et répondre à des questions qui ont pu se poser entre temps.
  • Pour approfondir cette première approche, nous proposons ensuite, si cela vous a plu, des demi-journées de formation.
S : Comment mettre en pratique cette sensibilisation ? Je ne vois pas comment cela est possible ?
  • Nous partirons aussi de cas concrets que nous avons pu vivre ou échanger avec nos pairs.
  • La sensibilisation permet de repérer les grandes particularités de fonctionnement des personnes atypiques et les conséquences comportementales qui peuvent en découler.
  • Ce qui peut vous paraitre surprenant ou incompréhensible à premier abord commencera à s’éclairer pour vous.
D : Je n’ai pas d’élève atypique dans la classe mais votre intervention m’intéresse car je trouve qu’elle ouvre sur la compréhension de la différence et de l’altérité. Pensez-vous que vous pouvez intervenir dans ce sens ?
  • Oui, nous pouvons intervenir dans ce sens.
  • Aujourd’hui on considère que les troubles du spectre autistique (TSA) concernent 700 000 personnes en France dont 100 000 de moins de 20 ans. Les troubles déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité concerneraient eux 3% des enfants et adolescents.
  • Ces personnes vivent toutes un handicap social. Et contrairement à une idée répandue, les troubles neurodéveloppementaux ne sont pas systématiquement associés à un retard intellectuel.
  • En France, les diagnostics sont encore bien en retard comparés au Canada par exemple (on parle de plusieurs dizaine d’années de retard en ce qui concerne l’autisme asperger par exemple).
  • Pour l’autisme, si le plan autisme 2018-2022 cherche à combler ces retards, la méconnaissance de ces troubles amène à des diagnostics tardifs.
  • Aussi la sensibilisation est un début de compréhension de ces particularités des personnes avec des troubles neurodéveloppementaux qui peut permettre de les connaitre et d’aborder avec plus d’ouverture ce type de handicap dans la relation sociale.

Prendre rendez-vous

Ce premier entretien d’une heure ne vous engage en rien et il est totalement offert.

7 + 5 =

Notre siège social

Grenoble

Nous téléphoner

06 31 86 67 82

Nous écrire

contact@retroaction.eu